Ma chérie d’amour

ma chérie d'amour

N’est elle pas belle

 et voilà une autre chanson… pareil à vous de juger!

J’pourrais râper pendant des heures

A 200 miles a l’heure

Sur le terrain appel moi Tony Parker

Car sur les parquets

Je débarque et, tous sont largués

Même tes lascars gay,MEC ils se mettes à chialler

Je n’aime pas les mauvais

Ceux qu’on jamais rien fait

Et qui dans leur méfait

Ce méfie de ma mi fa

Hey mec Méfie toi de moi

Car dans mon corps c’est trop chaux

Pire qu une arme j ai des mots

Dans ma tête une armée de lascars qui te tapent si ils faut

Je suis pas vénère mais mes nerfs me font défauts

Je suis pas beau mais c est pas grave

J ai la rime qu il te faut

Et dans le fond si t aime pas c est la même

Je ne dirai pas amène car prier c’est la merde

Et puis je t emmerde

Apres tout si t aime bien perdre

Tu ne viendra pas te plaindre

Si un jour tu perds ta mère

 

On pense s qu’on veut des gens

Et de leur envie chui pas vieux

Et je vie comme un envieux et je dit

Attention à toi petit je vise lune pas le paradis

Et quand chui là fait gaffe à s’que tu dis !

 

J’ai mis du temps à me documenter

Puis à comprendre réellement

Que
la France ment malement

Comme les calmants

Et maintenant que proposez vous

Je ne me mettrais pas à genoux

Ni devant dieux ni devant vous

Je me fou, de la débilité

Passe passe t’es papier mec ! 

Contrôle d’identité 

Cela dit j’n’ai pas tilté

A quoi  bon résister

Devant de tel tebé

En plus des chtars et

Ce métier ne peut être pratiqué

Que par des golmon comme dit le proverbe

Partout y a des cons ! 

Et les dé-con se font cassé

Par les jeunes des cité 

Est ben laden es que  tes décidé

A nous niquer car tu pourrais

A dire vrai je ne suis pas prophet

Et au faite y parait je prends des amphet

Je suis encore en deuil

J’en ai la larme à l’œil

De parler de
la France et 

de son putain d’orgueil ! 

C’est vrai que j’ai de la chance quand on y pense

En pleine possession de mes cinq sens

Je fonce, serait-ce de l’impertinence

Un père qu’est déserteur

Une mère qu’es dans le malheur

Pas d’argent pas de famille sur qui compté

Pas de toit pas d’amis sur qui se poser

Des pauvres dans la rue

De la merde dans mon cul

Passe passe le oinj que je fricote avec la lune

Des émeutes, des guerres, dans tout les pays

Des meurtres et des violes en pleine après-midi

Le mépris de la vie à mon égard

Ma mis à l’écart du paradis

Et maintenant j’écoute jaguar

 

On pense s qu’on veut des gens

Et de leur envie chui pas vieux

Et je vie comme un envieux et je dit

Attention à toi petit je vise lune pas le paradis

Et quand chui là fait gaffe à s’que tu dis !

 

 

J ai la maladie de la tristesse

Je suis trop stress

A vrai dire ils m oppressent

Est-ce que t as vu ce qu on peut lire dans la presse

PDG et avocat ministre ou homme d état

Ces gars la font la loi

Mais la vie c est pas ça

Ca c est passé moi je vis pas dans le passé

En plus ils sont dépassés

La moitié des jeunes sont des drogués

Ils aiment pas la réalité la vanité les mandatés encore moins l autorité

Quand on voit jusqu ou ça peut nous mener

Faudra pas s étonner

Si il y a des morts dans les cités

Quand on voit jusqu’où elle peu nous mener

La beuher mon frère, j’espère qu’ t’avais deviné

On est agressif pas dynamique

Mais si tu me touche c’est je te nique

Alors tien toi sinon c’est dynamite

Eh ouai c’est no limite

Tu ne m’imites pas

Ici c’est glock chargé

Je ne viens pas de la cité renoi

Mais je viens d’en bas

On est pareil toi et moi

Enfin tu vois quoi…

J’espère qu’tu me comprendras

Tape des soirées pépouse

Canapé, tarpé et les binouse

Et après si ya moyen je tape la partouse

 

On pense s qu’on veut des gens

Et de leur envie chui pas vieux

Et je vie comme un envieux et je dit

Attention à toi petit je vise lune pas le paradis

Et quand chui là fait gaffe à s’que tu dis !

petite chanson de rap, a vous de me juger!

 

En quête d’identité

Trop souvent on recherche dans le passé

Se qu’on ne pourra jamais retrouvé

Pour construire sa personnalité

Un état de toi

Un peu trop détaillé

Que t’aime pas trop affiché

Que tu sois jeune ou déjà fiché

Toi tu kiffe pas

Quand tes trop observer

T’es un mec un peu névrosé

Tu psicot trop t’es parano

Mes surtout défoncé

Mes tes français

Que tu sois renoi babtou ou métissé

T’es un angoissé

Et ton mot d’ordre j’avais deviné

C’est renoncé

Mec t’étonne pas si près d’chez toi

C’est tout défoncé

Car on est Français !

On c’est se plaindre c’est vrai

Mais qu’est ce qu’on fait

Si on s’écoutait

C’est vrai que l’on se barrerai

Mais pour aller où

Ça nul ne le sais

Alors explique moi keumé

Où tu veux te barrer

Tu crois que tout est pourri

Mais tu m’fais marrer

Arrête de dramatiser

Si t’es là c’est pour tiser

 

Mal à la tête a force de trop pensé

J’ai mal au torse à causé de c’est bouffé

Faudrait qu’j’arrete c’est vrai j’y est pensé

Mais quand je fume j’t’assure chui plus posé

Les chose sont clair et chui moins vénère mon frère

 

 

Dans ma tête j’ai quinze ans

Et même si j’lache des discours de grand

Ma vie elle, est pire qu’un enterrement

Ouai c’est pas facile de parler de ses parents

Surtout des séparés et ouai c’est pas marrant !

J’en est marre j’peux plus me marrer

Avec mes pots c’est raz de marrer

Et d’mon lycée c’est vrai qu’j’me suis barré

Mes au pire pour mon futur

J’irai consulter les pompes funèbres

Car mon avenir j’le vois dans les ténèbres

J’me supporte plus

J’confonds ma tête avec mon cul

Et les amphete ben j’l’ai sent plus

J’en est ma claque d’être aussi cloche

Et sous mes yeux c’est vraiment moche

Je mache pas mes mots c’est mon grand deffault

Ouai ouai chui pas focu

Et j’aime plus trop les focus

Mais j’aime bien le cul

Par contre j’défonce les gugus

Viens, viens t’l’as mettre c’est mon premier opus !

 

Mal à la tête a force de trop pensé

J’ai mal au torse à causé de c’est bouffé

Faudrait qu’j’arrete c’est vrai j’y est pensé

Mais quand je fume j’t’assure chui plus posé

Les chose sont clair et chui moins vénère mon frère

 

Faut réagir si on veut sans sortir, oui

Réfléchir pour demain ne pas mourir !

Je veux pas t’inquiéter mais comment évolué

Dans se monde ou règne drogue violence

Police et Ambulance

Sans oublié les transes oui puis dans les deux sans

J’parle de
la France et de sa putain persistance

Et la résistance plus personne ni pense !

A croire dans ce pays tout le monde manque de connivence

Et quand j’y songe ouai je peux plus passer l’éponge

Pourquoi voté quand on voit dans quoi on plonge

Faut se réunir pour pouvoir parlé de tout ça

Ptetr que si y a des idées ouai on sans sortira

Mais pour ça faut bouger alors keumé lâche toi

Développe tes pensées vois pourquoi t’es flingué

Et tu concevras, ouai qu’on est mal gouverné

Peux de dévotion pour leur propre nation

Ouai ya qu’des boufon on est dirigé par des cons

 

Mal à la tête a force de trop pensé

J’ai mal au torse à causé de c’est bouffé

Faudrait qu’j’arrete c’est vrai j’y est pensé

Mais quand je fume j’t’assure chui plus posé

Les chose sont clair et chui moins vénère mon frère

 

 

Bonjour tout le monde !

bienvenue chez me! 34 pour les intimes! juste un ptit blog pour le fun!

A vous de me dire si il est bien!!!

A+




Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | office2003key
| Blog du niveau intermédiaire
| paroisdedouche